Les lettres de mon château ou le vol noir du corbeau…

Talons-ampoulesLe monde politique a connu au début du septennat de Jacques Chirac dès l’été 1995 un flot de publications par voie de presse de correspondances « falsifiées » et adressées à de nombreuses personnalités politiques avec un contenu pour le moins douteux, signées de la plume d’un mystérieux « Mazarin ».
On précisera que le style demeure néanmoins clair, impeccable et sans faute d’orthographe.
Ces 24 missives qui relève d’un feuilleton dans lequel la classe politique étaient épinglée avec acidité ont été publiées dans « Les Echos ».
Nicolas Sarkozy, l’usurpateur, a fini par être balancé par le quotidien « Le Monde » en 2004 et a été contraint d’admettre qu’il en était bel et bien l’auteur neuf années plus tard précisant que les faits étaient prescrits, ce qui est exclu pour certaines infractions: le vol noir du corbeau, en précisant qu’il n’a pas été nécessaire de le cuisiner pour savoir la vérité.
Ce « Mazarin masqué » était en fait le futur Président de la République qui avait reçu rémunération pour nous gratifier de sa prose dans la presse…
Comme quoi tout s’achète pour vendre du papier!!!
Parmi ces 24 lettres et après avoir fait le tri, nous trouvons une lettre adressée à Nicolas Sarkozy, ancien ministre et signée de la main de « Mazarin » donc de Nicolas Sarkozy. Quelle drôle d’idée: A l’attention de Nicolas Sarkozy.

Chacun se fera sa propre opinion sur ces drôles de méthodes néanmoins très instructives, précisant qu’en politique, il faut souvent s’armer de patience pour passer de l’ombre à la lumière.

Damien LEVIONNOIS-MÉNAGER Webmestre du blog de section P.S Pays de Fontainebleau.

+ d'infos