«Qui sauve une vie sauve l’humanité tout entière» *

 

A la veille du dernier dimanche d’avril dédié comme chaque année, à la journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation par la loi n°54-415 du 14 avril 1954, le Président de la République, François Hollande a reçu pour la première fois, une vingtaine de jeunes descendants de Justes ayant sauvé des juifs pendant la seconde guerre mondiale juste avant leur voyage de trois jours en Israël. Précisons que le titre de « Juste parmi les Nations », au nombre d’environ 3.000 en France, est décerné par le Mémorial Yad Vashem à ceux qui ont sauvé des juifs pendant la guerre.

Par ailleurs, cette loi de 1954, faut-il le préciser, votée à l’unanimité par le Parlement, honore de ce chef la mémoire de tous les déportés sans distinction et rend hommage à leur sacrifice.

Pendant ce voyage ces jeunes français participeront aux célébrations du Yom HaShoah, hommage rendu en Israël aux 6 millions de Juifs morts durant la Seconde Guerre mondiale, victimes des nazis et de leurs collaborateurs.

A l’occasion de cette réception à l’Elysée, le chef de l’Etat a salué « ces héros du quotidien », le Président de la République après avoir écouté les récits de ces descendants de « justes » a souligné combien il était « important que des vivants puissent encore témoigner » de leur action et « faire ressurgir la mémoire de cette époque ».

La présidente de la Fondation France-Israël, Nicole Guedj a précisé qu’à l’issue de ce voyage en Israël, ces jeunes participeraient en prime, à la rédaction d’un ouvrage sur leur périple.

*Talmud : « Celui qui sauve une vie sauve l’humanité tout entière » (Michna, Sanhédrin 4:5 וכל המקיים נפש אחת מישראל מעלה עליו הכתוב כאילו קיים עולם מלא).

Le mur des Justes à Paris

Le mur des Justes à Paris

Damien LEVIONNOIS-MÉNAGER Webmestre du blog de section P.S Pays de Fontainebleau.

+ d'infos